Le perçage du verre plat

Posté par Paméla le 23 janvier 2019

Caractéristiques:

  • Type d’outil : Forêt diamanté professionnel pour percer le verre le verre plat
  • Machine pour laquelle cet outil peut être utilisé : Perceuse verre plat
Informations complémentaires:

Fiche technique sur perçage du verre et forêts diamantés.

 

Sur cette fiche technique vous allez trouver.

1/ Quelques conseils techniques pour une meilleure utilisation de vos forêts diamantés

2/Différents types de forêts diamantés

3/Constitution d’un forêt diamanté

4/Autres outils utilisés lors du perçage

 

 

1/Quelques conseils techniques pour une meilleure utilisation de vos forêts diamantés

 

A appliquer à chaque fois que vous installez un forêt diamanté sur votre perceuse.

Avant de monter le forêt sur la broche de votre perceuse nettoyez la partie femelle d’éventuels corps étrangers (poudre de verre, morceaux de métal, textiles…). Envoyez un peu d’air comprimé sur cette partie pour enlever tous les corps étrangers.

Si ce n’est pas fait, vous avez un risque de mauvaise rotation de votre forêt diamanté avec pour conséquence une rupture de l’anneau diamanté.

Montez votre forêt sur la perceuse avec une clé spéciale demi gas et non avec des clés réglables.

Sélectionnez la bonne vitesse de rotation des broches (voir tableau plus loin) en fonction du diamètre du forêt. Attention la bonne vitesse de rotation n’est pas une donnée universelle, mais dépend de votre fournisseur de forêts.

Mettez en marche la perceuse sans faire se déplacer verticalement le forêt et testez si le forêt tourne sans vibrations. Pour ce faire toucher le corps (et surtout pas l’anneau diamanté) du forêt en rotation avec une pièce en bois. Si vous ressentez des vibrations, n’attaquez pas le perçage et vérifiez à nouveau la propreté de la partie femelle de la perceuse où vous avez fixé votre forêt diamanté.

Vérifiez que le débit d’eau de refroidissement est correct (fonction du diamètre de votre forêt). Plus le diamètre de votre forêt est important plus vous devez réduire la quantité d’eau de refroidissement.

Vous pouvez alors lancer votre cycle de perçage.

La vitesse de perçage doit être comprise entre 1 et 3 mm par seconde. En fonction du diamètre du forêt. On part de 3 mm par seconde pour les plus petits diamètres et on diminue la vitesse au fur et à mesure que le diamètre de votre forêt diamanté augmente.

En dehors de cette plage de 1 à 3 mm par seconde la capacité de coupe de votre forêt diminue.

Pour les diamètres de forêts diamantés supérieurs à 30 mm il est recommandé de ne pas percer avec un cycle continu mais d’effectuer des cycles de montées et de descentes alternées afin de réduire la pression de l’eau sur la couronne diamantée.

 

Pour l’affutage de vos forêts toujours utiliser des pierres abrasive (blanches) à base d’oxyde d’aluminium) et non des pierres en carborendum (généralement de couleur verte).

 

La vitesse de rotation est un paramètre fondamental pour obtenir la meilleure productivité lors du perçage et avoir la meilleure durée de vie de vos forêts diamantés. Ces différentes vitesses ne sont pas des paramètres universels en fonction du diamètre du forêt mais dépendent de chaque fournisseur.

A titre d’exemple pour les forêts Vedip veuillez trouver ci-après le sparamètre de vitesse de rotation en fonction du diamètre du forêt diamanté.

 

 

2/Différents types de forêts diamantés

On peut distinguer plusieurs types de forêts diamantés en fonction de leur utilisation ou du type de machines sur laquelle ils seront utilisés. Forêts courants (pour perceuses manuelles ou semi-automatiques), forêts pour commandes numériques, forêts pour perçage verre feuilleté, forêts hautes performances pour perceuses automatiques, forêts avec alésoirs…La différence est essentiellement (mais pas exclusivement) au niveau de la couronne diamantée

a/Forêts courants.

Ils représentent au moins 80 % du marché. Ils sont utilisés sur les perceuses manuelles, semi-automatiques ou automatiques. Ils peuvent aussi être utilisés sur les commandes numériques.

La couronne diamantée n’a pas d’angle d’attaque sur sa partie supérieure, pas d’encoche et fait généralement 1 à 1.1 mm d’épaisseur. Le refroidissement se fait par l’intérieur du forêt. Il n’y a pas de trou d’évacuation de l’eau de refroidissement sur le corps du forêt.

Leur fixation sur la perceuse se fait par un pas de vis ½ gas (1/4 gas pour certaines perceuses manuelles)

 

b/Forêts pour machines à commande numérique.

Ils peuvent comporter des caractéristiques additionnelles.

-La couronne diamantée possède un angle d’attaque. De façon à mieux pénétrer dans le verre

-La couronne diamantée est segmentée. De façon à avoir une meilleure capacité de coupe.

-Le corps du forêt a un trou d’évacuation de l’eau de refroidissement. Les machines à commande numérique ont en général (même si ce débit est réglable) un débit d’eau (généré par une pompe) de refroidissement plus important que sur les perceuses traditionnelles (ou la pression de l’eau est généralement la pression du réseau). Si le débit d’eau est trop important (et donc la pression à l’intérieur du forêt) il y a un risque de séparation de la partie diamantée du corps du forêt et donc de casse du forêts diamanté. Ce trou permet de diminuer la pression de l’eau.

 

c/Forêts pour perçage verre feuilleté. Le problème est de déchiqueter plus facilement le composant organique situé entre les verres (PVB, EVA..) et à ne pas encrasser la couronne diamantée. Ce sont des forêts segmentés avec des segment pénétrant profondément à l’intérieur de la couronne diamantée.

 

Il est à noter que les deux premières différences ne sont que relatives car elles ne se trouvent que sur une partie du cône diamantée. Lorsque cette partie est usée, il n’y a plus ni angle d’attaque, ni segments.

Les forêts courants fonctionnent très correctement sur les machines à commande numérique.

 

d/Forêts pour lignes automatiques

 

Le perçage est une étape lente par rapport aux autres façonnages et dans le cas de lignes de façonnage du verre plat entièrement automatiques (par exemple ligne de bilatérale avec perçage en ligne), c’est une opération qui diminue la productivité.

Pour résoudre ce problème de nouveaux forêts sont apparus sur le marché avec comme objectifs :

1/Accélérer la vitesse de coupe

2/Améliorer la qualité des trous (absence d’écailles…)

3/Conserver une bonne capacité de coupe pour éviter l’affuttage périodique du forêt (problématique dans le cas de lignes automatiques)

4/Augmenter la durée de vie pour réduire les temps d’arrêts de la ligne pour changement d’outils.

 

Les différences sont au niveau du liant, mais aussi au niveau de l’épaisseur de la couronne diamantée (avec une diminution d’épaisseur de 20 à 30 %) et au niveau de la géométrie de la couronne diamantée.

 

c/La partie active du forêt diamanté, liant + diamant.

C’est bien sûr la partie la plus importante. Ce cylindre diamanté creux est généralement fabriqué par frittage (et parfois aussi par dépôt électrolytique) puis généralement brasé sur le corps du forêt diamanté.

Chaque fabricant possède ses propres liants et ses propres gammes de fabrication (pression et température du frittage). Secrets de fabrication jalousement gardés.

Les dimensions de cette couronne diamantée sont généralement d’une longueur de 10 mm et d’une épaisseur généralement comprise entre 0.8 mm et  1,1 mm.

Le liant doit être le support des particules de diamant mais aussi s’user ni trop rapidement ni trop lentement pour permettre à des particules de diamant d’apparaitre continuellement en surface. Si le liant est très performant il n’y a pas besoin d’affutter le forêt de façon régulière. Le but de l’affuttage est d’user le liant pour faire apparaître en surface des grains de diamant. En cas de besoin d’affuttage toujours utiliser des pierres abrasive (blanches) à base d’oxyde d’aluminium et non des pierres en carborendum (généralement de couleur verte).

 

Concernant les forêts pour le verre plat le diamant est généralement du 80/100 Mesh. Mais cela dépend bien sûr du fournisseur.

Suivant l’utilisation du forêt diamanté cette couronne pourra être avec ou sans angle d’attaque sur la partie supérieure (différence toute relative car dès que le forêt commence à s’user sur plus d’un mm cet angle d’attaque disparait), segmentée ou pas, la forme des segments variant suivant le fournisseur et l’utilisation du forêt diamanté.

 

4/Autres outils pour le perçage du verre plat.

A/Les alésoirs ou évaseurs

Permettent de creuser un cône diamanté autour du trou a fin d’enlever les écailles éventuellement créées à la périphérie du trou lors du perçage du verre ou de creuser un espace pour loger la tête d’une vis de fixation par exemple.

Ils sont généralement de deux types. Soit d’un diamètre qui part de zéro (conique) jusqu’à un certain diamètre (30 mm par exemple) soit  tronc conique avec un diamètre mini et maxi ( 30 mm à 50 mm par exemple).

Comme il y a beaucoup de verre à enlever le refroidissement de l’outil est très important.

C’est pourquoi, selon le diamètre de l’alésoir on rencontre des types de couronnes diamantées différentes.

 

Pour les alésoirs de petits diamètres on n’aura pas de refroidissement par l’intérieur de l’outil diamanté soit un refroidissement par de petits trous sur la couronne diamantée. Pour les alésoirs de diamètre moyen le refroidissement se fera par l’intérieur de l’outil avec de larges fentes.

Pour les alésoirs de grands diamètres on aura des couronnes diamantées segmentées.

 

Laisser un commentaire

 

bricomelanie |
L'OPPORTUNITE D'AFFAIRE SUN... |
Avenir Prospère |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lephenomeneuvme
| FOURNITURES POUR LE BUREAU,...
| Ma boutique internet