Place de marché, machines de miroiterie

Posté par Paméla le 31 janvier 2019

Nous allons ouvrir prochainement une place de marché pour les machines de miroiterie.

 

L’objectif est que tout industriel ou artisan qui recherche une machine de miroiterie pour son atelier puisse, en plus de la méthode habituelle (visite de technico-commerciaux, foires du verre…) consulter en ligne les caractéristiques techniques des machines d’un certain nombre de fournisseurs ayant une bonne réputation mais parfois moins connus.

Aprés avoir pris connaissance des caractéristiques techniques des différentes machines présentes sur cette place de marché, en un simple clic vous pourrez recevoir directement une offre ou contacter le fournisseur.

Vous aurez aussi la possibilité de nous appeler si vous avez des questions techniques précises

Sont pour le moment en ligne

-Rectilignes

-Sableuses

-Tables de coupe manuelles

-Machines à bandes

-Classeurs

-Perceuses

 

Seront bientôt en ligne

-Biseauteuses

-Machines périphériques pour le vitrage isolant (butyleuse, pompe, table tournante…)

Le site devrait être opérationnel courant février 2019 avec au moins une trentaine de machines différentes

Publié dans Faconnage du verre et de la pierre | Pas de Commentaire »

Dernière liste machines occasion pour le verre plat

Posté par Paméla le 30 janvier 2019

V Machine Ref Année de fabrication Prix de vente Euros Localisation
V1849 Ligne bilatérale 2×4 Bielefelder union 1985 meules périphériques 12 000 Euros France Est
V1848 Classeur automatique grands plateaux Piazza 2003 15 positions 11500 Euros Rhône Alpes France
V1847 Balancelle grands plateaux 3 tonnes 2004 5600 Euros Rhône Alpes France
V1846 Table manuelle coussin air, rompage, basculante

3550×2550

1989 Hydraulique à réviser 2500 Euros Provence

France

V1845 Table float CSM coupe droite 3700×2750 2006 6000 Euros Provence

France

V1844 Classeur jumbo 25 pos semi auto. 6T 2018 Neuf 36 000 Euros Milan
V1843 Butyleuse LBH 25 1988 2800 Euros Lyon France
V1842 Rectiligne Besana R6N 6 meules périphériques 1990 très bon état 5900 Euros Lyon France
V1841 Butyleuse 7 Kg Battellino 2017 8200 Euros Italie du Nord
V1840 Perceuse Barreta 2 têtes col de cygne 120 table réservoir eau et pompe 2015 neuve jamais utilisée 9900 Euros Roumanie

 

 

Pour plus d’informations glass@comascotec.com

Publié dans Faconnage du verre et de la pierre | Pas de Commentaire »

Disparition de Bimatech

Posté par Paméla le 30 janvier 2019

La marque Bimatech devrait disparaître

 

Bimatech, la marque créée par Bottero (en collaboration avec le fondateur d’Intermac aprés son départ d’Intermac) pour rentrer sur le marché des machines à commande numérique pour le façonnage du verre plat pourrait bientôt disparaître. En effet sur le dernier salon Glasstec les machines à commandes numériques présentes sur le stand Bottero étaient présentées sous le nom Bottero.

Bimatech est spécialisé en machines à commandes numériques pour le verre plat et pour la marbre, granit et la pierre naturelle.

Bimatech a aussi développé une gamme de machines en perçage du verre plat

Publié dans Faconnage du verre et de la pierre | Pas de Commentaire »

Affutage des forêts diamantés pour le verre plat

Posté par Paméla le 29 janvier 2019

î

La partie active d’un forêt diamanté, celle qui va permettre de percer le verre est constituée de grains de diamant. Ces grains de diamant sont noyés dans un alliage métallique qui a pour objectif de libérer peu à peu le diamant en surface du forêt diamanté de façon à pouvoir percer le verre.

En perçant le verre la partie supérieure du diamant va se briser peu à peu.

Ce liant doit s’user à la même vitesse que le diamant. S’il s’use trop vite il y a trop de diamant en surface et le forêt va s’user très rapidement et il y a un risque que le perçage se fasse avec des écailles. S’il s’use moins vite que les particules de diamant il n’y aura pas assez de grains de diamant en surface et le forêt ne percera plus le verre correctement. Dans ce dernier cas il faut affuter le forêt de façon à user le liant et refaire apparaître des grains de diamant en surface. On utilise pour cela des pierres synthétiques, généralement en oxyde d’aluminium.

Mais le besoin d’affutage des forêts devrait être rare, du moins pour les meilleurs forêts diamantés. En effet les fournisseurs qui sont dans ce cas utilisent des liants qui s’usent à la même vitesse que le diamant et donc sans besoin d’affutage.

L’affutage est un réel problème dans le cas des perceuses automatiques.

Publié dans Faconnage du verre et de la pierre | Pas de Commentaire »

Glaston rachète Bystronic

Posté par Paméla le 25 janvier 2019

Glaston rachète Bystronic

Glaston a annoncé être rentré en négociation pour racheter Bystronic

 

Décision étrange et pour ne pas dire surprenante. Rappelons qu’un 2003, Glaston qui s’appelait à cette époque Tamglass avait racheté le leader Italien des machines de façonnage du verre plat Bavelloni et sa filiale de distribution Glasto. Ce rachat qui devait permettre de construire le leader incontesté sur ce marché s’était soldé une dizaine d’année après par la revente de Bavelloni qui était passé sous la direction de Glaston de plus de 600 salariés à moins de 200 avec une forte moins value faute d’avoir réussi la fusion des deux sociétés et aprés une cascade de dirigeants qui se seront succédés chez Glaston.

La revente de l’unité de fabrication de meules où il ne restait plus qu’une trentaine de salariés et qui lors du rachat en 2003 était un bijou technologique avec une très forte rentabilité a été faite il y a quelques semaines.

Idem avec l’achat d’Albat et Wirsam et sa revente quelques années après.

De plus Bystronic est loin d’être la superbe société qu’elle était au début des années 2000 et est loin d’être leader sur ses deux principaux marchés le vitrage isolant (loin derrière Lisec, Forel) et la découpe (loin derrière Bottero).

 

 

Publié dans Faconnage du verre et de la pierre | Pas de Commentaire »

Nouveau dispositif automatique de compensation de l’usure des meules chez Bavelloni

Posté par Paméla le 24 janvier 2019

Le constructeur Italien, leader mondial pour la fabrication de rectilignes et biseauteuses pour le façonnage du verre plat annonce une innovation pour compenser automatiquement l »usure des meules diamantées et des meules de polissage de ses machines.

Les broches sont motorisées. La régulation sur les meules diamantées se fait par l’ampérage et pour les meules de polissage par un capteur de pression de polissage sans intervention de l’opérateur.

 

Cette option est disponible sur les machines  VE 500  V10 and V14.

Publié dans Faconnage du verre et de la pierre | Pas de Commentaire »

Le perçage du verre plat

Posté par Paméla le 23 janvier 2019

Caractéristiques:

  • Type d’outil : Forêt diamanté professionnel pour percer le verre le verre plat
  • Machine pour laquelle cet outil peut être utilisé : Perceuse verre plat
Informations complémentaires:

Fiche technique sur perçage du verre et forêts diamantés.

 

Sur cette fiche technique vous allez trouver.

1/ Quelques conseils techniques pour une meilleure utilisation de vos forêts diamantés

2/Différents types de forêts diamantés

3/Constitution d’un forêt diamanté

4/Autres outils utilisés lors du perçage

 

 

1/Quelques conseils techniques pour une meilleure utilisation de vos forêts diamantés

 

A appliquer à chaque fois que vous installez un forêt diamanté sur votre perceuse.

Avant de monter le forêt sur la broche de votre perceuse nettoyez la partie femelle d’éventuels corps étrangers (poudre de verre, morceaux de métal, textiles…). Envoyez un peu d’air comprimé sur cette partie pour enlever tous les corps étrangers.

Si ce n’est pas fait, vous avez un risque de mauvaise rotation de votre forêt diamanté avec pour conséquence une rupture de l’anneau diamanté.

Montez votre forêt sur la perceuse avec une clé spéciale demi gas et non avec des clés réglables.

Sélectionnez la bonne vitesse de rotation des broches (voir tableau plus loin) en fonction du diamètre du forêt. Attention la bonne vitesse de rotation n’est pas une donnée universelle, mais dépend de votre fournisseur de forêts.

Mettez en marche la perceuse sans faire se déplacer verticalement le forêt et testez si le forêt tourne sans vibrations. Pour ce faire toucher le corps (et surtout pas l’anneau diamanté) du forêt en rotation avec une pièce en bois. Si vous ressentez des vibrations, n’attaquez pas le perçage et vérifiez à nouveau la propreté de la partie femelle de la perceuse où vous avez fixé votre forêt diamanté.

Vérifiez que le débit d’eau de refroidissement est correct (fonction du diamètre de votre forêt). Plus le diamètre de votre forêt est important plus vous devez réduire la quantité d’eau de refroidissement.

Vous pouvez alors lancer votre cycle de perçage.

La vitesse de perçage doit être comprise entre 1 et 3 mm par seconde. En fonction du diamètre du forêt. On part de 3 mm par seconde pour les plus petits diamètres et on diminue la vitesse au fur et à mesure que le diamètre de votre forêt diamanté augmente.

En dehors de cette plage de 1 à 3 mm par seconde la capacité de coupe de votre forêt diminue.

Pour les diamètres de forêts diamantés supérieurs à 30 mm il est recommandé de ne pas percer avec un cycle continu mais d’effectuer des cycles de montées et de descentes alternées afin de réduire la pression de l’eau sur la couronne diamantée.

 

Pour l’affutage de vos forêts toujours utiliser des pierres abrasive (blanches) à base d’oxyde d’aluminium) et non des pierres en carborendum (généralement de couleur verte).

 

La vitesse de rotation est un paramètre fondamental pour obtenir la meilleure productivité lors du perçage et avoir la meilleure durée de vie de vos forêts diamantés. Ces différentes vitesses ne sont pas des paramètres universels en fonction du diamètre du forêt mais dépendent de chaque fournisseur.

A titre d’exemple pour les forêts Vedip veuillez trouver ci-après le sparamètre de vitesse de rotation en fonction du diamètre du forêt diamanté.

 

 

2/Différents types de forêts diamantés

On peut distinguer plusieurs types de forêts diamantés en fonction de leur utilisation ou du type de machines sur laquelle ils seront utilisés. Forêts courants (pour perceuses manuelles ou semi-automatiques), forêts pour commandes numériques, forêts pour perçage verre feuilleté, forêts hautes performances pour perceuses automatiques, forêts avec alésoirs…La différence est essentiellement (mais pas exclusivement) au niveau de la couronne diamantée

a/Forêts courants.

Ils représentent au moins 80 % du marché. Ils sont utilisés sur les perceuses manuelles, semi-automatiques ou automatiques. Ils peuvent aussi être utilisés sur les commandes numériques.

La couronne diamantée n’a pas d’angle d’attaque sur sa partie supérieure, pas d’encoche et fait généralement 1 à 1.1 mm d’épaisseur. Le refroidissement se fait par l’intérieur du forêt. Il n’y a pas de trou d’évacuation de l’eau de refroidissement sur le corps du forêt.

Leur fixation sur la perceuse se fait par un pas de vis ½ gas (1/4 gas pour certaines perceuses manuelles)

 

b/Forêts pour machines à commande numérique.

Ils peuvent comporter des caractéristiques additionnelles.

-La couronne diamantée possède un angle d’attaque. De façon à mieux pénétrer dans le verre

-La couronne diamantée est segmentée. De façon à avoir une meilleure capacité de coupe.

-Le corps du forêt a un trou d’évacuation de l’eau de refroidissement. Les machines à commande numérique ont en général (même si ce débit est réglable) un débit d’eau (généré par une pompe) de refroidissement plus important que sur les perceuses traditionnelles (ou la pression de l’eau est généralement la pression du réseau). Si le débit d’eau est trop important (et donc la pression à l’intérieur du forêt) il y a un risque de séparation de la partie diamantée du corps du forêt et donc de casse du forêts diamanté. Ce trou permet de diminuer la pression de l’eau.

 

c/Forêts pour perçage verre feuilleté. Le problème est de déchiqueter plus facilement le composant organique situé entre les verres (PVB, EVA..) et à ne pas encrasser la couronne diamantée. Ce sont des forêts segmentés avec des segment pénétrant profondément à l’intérieur de la couronne diamantée.

 

Il est à noter que les deux premières différences ne sont que relatives car elles ne se trouvent que sur une partie du cône diamantée. Lorsque cette partie est usée, il n’y a plus ni angle d’attaque, ni segments.

Les forêts courants fonctionnent très correctement sur les machines à commande numérique.

 

d/Forêts pour lignes automatiques

 

Le perçage est une étape lente par rapport aux autres façonnages et dans le cas de lignes de façonnage du verre plat entièrement automatiques (par exemple ligne de bilatérale avec perçage en ligne), c’est une opération qui diminue la productivité.

Pour résoudre ce problème de nouveaux forêts sont apparus sur le marché avec comme objectifs :

1/Accélérer la vitesse de coupe

2/Améliorer la qualité des trous (absence d’écailles…)

3/Conserver une bonne capacité de coupe pour éviter l’affuttage périodique du forêt (problématique dans le cas de lignes automatiques)

4/Augmenter la durée de vie pour réduire les temps d’arrêts de la ligne pour changement d’outils.

 

Les différences sont au niveau du liant, mais aussi au niveau de l’épaisseur de la couronne diamantée (avec une diminution d’épaisseur de 20 à 30 %) et au niveau de la géométrie de la couronne diamantée.

 

c/La partie active du forêt diamanté, liant + diamant.

C’est bien sûr la partie la plus importante. Ce cylindre diamanté creux est généralement fabriqué par frittage (et parfois aussi par dépôt électrolytique) puis généralement brasé sur le corps du forêt diamanté.

Chaque fabricant possède ses propres liants et ses propres gammes de fabrication (pression et température du frittage). Secrets de fabrication jalousement gardés.

Les dimensions de cette couronne diamantée sont généralement d’une longueur de 10 mm et d’une épaisseur généralement comprise entre 0.8 mm et  1,1 mm.

Le liant doit être le support des particules de diamant mais aussi s’user ni trop rapidement ni trop lentement pour permettre à des particules de diamant d’apparaitre continuellement en surface. Si le liant est très performant il n’y a pas besoin d’affutter le forêt de façon régulière. Le but de l’affuttage est d’user le liant pour faire apparaître en surface des grains de diamant. En cas de besoin d’affuttage toujours utiliser des pierres abrasive (blanches) à base d’oxyde d’aluminium et non des pierres en carborendum (généralement de couleur verte).

 

Concernant les forêts pour le verre plat le diamant est généralement du 80/100 Mesh. Mais cela dépend bien sûr du fournisseur.

Suivant l’utilisation du forêt diamanté cette couronne pourra être avec ou sans angle d’attaque sur la partie supérieure (différence toute relative car dès que le forêt commence à s’user sur plus d’un mm cet angle d’attaque disparait), segmentée ou pas, la forme des segments variant suivant le fournisseur et l’utilisation du forêt diamanté.

 

4/Autres outils pour le perçage du verre plat.

A/Les alésoirs ou évaseurs

Permettent de creuser un cône diamanté autour du trou a fin d’enlever les écailles éventuellement créées à la périphérie du trou lors du perçage du verre ou de creuser un espace pour loger la tête d’une vis de fixation par exemple.

Ils sont généralement de deux types. Soit d’un diamètre qui part de zéro (conique) jusqu’à un certain diamètre (30 mm par exemple) soit  tronc conique avec un diamètre mini et maxi ( 30 mm à 50 mm par exemple).

Comme il y a beaucoup de verre à enlever le refroidissement de l’outil est très important.

C’est pourquoi, selon le diamètre de l’alésoir on rencontre des types de couronnes diamantées différentes.

 

Pour les alésoirs de petits diamètres on n’aura pas de refroidissement par l’intérieur de l’outil diamanté soit un refroidissement par de petits trous sur la couronne diamantée. Pour les alésoirs de diamètre moyen le refroidissement se fera par l’intérieur de l’outil avec de larges fentes.

Pour les alésoirs de grands diamètres on aura des couronnes diamantées segmentées.

 

Publié dans Faconnage du verre et de la pierre | Pas de Commentaire »

Trempe chimique du verre

Posté par Paméla le 21 janvier 2019

Trempe chimique du verre

 

1/Raisons et avantages de la trempe chimique du verre

La trempe chimique du verre est utilisée lorsque, en particulier, la trempe thermique n’est pas possible ou donnent des résultats incompatibles avec les propriétés recherchées. Elle est plus facile à contrôler que la trempe thermique.

C’est le cas pour :

-Les verres de faibles épaisseurs

Même si certains équipements permettent de tremper thermiquement des verres de 2 mm d’épaisseur, dans le cas d’épaisseurs inférieures à 3 mm, la trempe chimique donne souvent de bien meilleurs résultats.

-Les verres bombées

La trempe chimique s’effectuant à une température inférieure à celle où le verre commence à se déformer, la forme géométrique n’est pas modifiée par la trempe chimique. Ceci est, en particulier, recherché lorsque le verre bombé doit être ensuite assemblé en feuilleté.

-La qualité optique

La trempe chimique donne de meilleurs résultats optiques que la trempe thermique (moins de déformation).

-Lorsque qu’une dureté supérieure à celle obtenue par trempe thermique est requise.

La trempe chimique permet de multiplier par un coefficient compris entre 4 et 10 la dureté obtenue par trempe thermique, en jouant sur la longueur du cycle et la température du bain.

-L’absence de déformation de surface

La trempe chimique permet de s’affranchir des déformations de surface pouvant résulter d’une trempe thermique.

-Façonnage après trempe

L’un des autres avantages de la trempe chimique est que le verre peut être façonné  ( découpe, perçage, rodage et polissage….) après avoir été trempé. Cependant dans ce cas une partie du verre perd les propriétés acquises lors de la trempe ( par exemple si on coupe le verre après trempe on admet qu’il a perdu ses propriétés jusqu’à 3 cm de la coupe). De même pour le perçage avec forêt diamanté. Il est donc préférable de le façonner avant trempe.

-Absence de flèche

La flèche est moindre que dans le cas de la trempe thermique

-Les formes géométriques complexes

Ces formes géométriques complexes sont parfois délicates à tremper thermiquement

 

Par contre la trempe chimique a une limite sur les dimensions des pièces de verre qu’il est possible de traiter par cette technique, liée à la taille maximale des fours disponibles sur le marché ( actuellement 3200×2200 ).

Autre inconvénient en cas de bris de la pièce, il n’y a pas, comme dans le cas de la trempe thermique de réduction significative de la taille des morceaux de verre. Pour cette raison seule la trempe thermique peut proposer des verres estampillés « Verres de sécurité ». Pour répondre à cette exigence les verres trempés chimiquement doivent être feuilletés.

De plus la surface du verre trempé chimiquement doit ne pas comporter de rayures ou d’autres défauts de surface car dans ce cas sa résistance chute fortement et devient comparable à celle d’un simple verre recuit.

Côté coût le prix de la trempe chimique est environ 5 fois plus cher que celui de la trempe thermique

 

2/Caractéristiques de la trempe chimique

L’objectif de la trempe chimique est (comme dans le cas de la trempe thermique ) de mettre la surface du verre en compression afin d’augmenter de façon importante sa dureté. Dans le cas de la trempe chimique cette mise en compression est obtenue en remplaçant à la surface du verre (entre 20 et 100 microns de profondeur) des ions sodium, par des ions plus gros, les ions potassium. Ces derniers ayant des propriétés chimiques très proches de celles des ions qu’ils vont remplacer (même colonne dans le tableau périodique des éléments), il n’y a pas de changement important des principales propriétés du verre.

Cet échange d’ions s’effectue en plongeant  le verre dans un bain de sels de potassium  fondus pendant des durées comprises généralement entre 12 et 20 heures. La température du bain de sels est d’environ 460° Celcius.

 

 

3/Tableau comparatif verre trempé thermiquement ou chimiquement

 

 

  Verre trempé thermiquement Verre trempé chimiquement
Epaisseurs ( mm)  3 à 19 0.5 à 19
Compression de la surface      ( N/mq) 30/70 300/400
Epaisseur de la partie en compression 20% de l’épaisseur totale du verre 20 à 120 microns
Résistance à la flexion            ( N/mq) 120/200 250/600
Fragmentation en cas de casse Petits fragments Gros morceaux
Façonnage après trempe

 

Non

 

Oui ( découpe, rodage, polissage, perçage…) mais…

 

 

 

4/Les principaux marchés de la trempe chimique

La trempe chimique du verre est beaucoup plus onéreuse que la trempe thermique. Les marchés de la trempe chimique vont donc se trouver dans des applications où la trempe thermique rencontre des problèmes.

-Faibles épaisseurs

-Qualité (déformation, dureté, qualité optique..)

On va donc rencontrer la trempe chimique dans les secteurs aéronautiques et spacials, dans le domaine militaire, dans le domaine naval ( militaire et civil), dans le domaine automobile ( sur des secteurs très spécifiques), dans le domaine du luxe, dans l’électronique, dans le bâtiment ( applications spéciales sur des volumes bombés..), pour certaines applications de verres photovoltaïque ( énergie solaire) et plus généralement dans des secteurs plutôt de petites séries et demandant des contraintes spécifiques, en particulier dans le domaine de la déformation.

 

 

5/Conclusion

La trempe chimique est une alternative à la trempe thermique lorsque celle-ci ne peut atteindre efficacement les spécifications requises. Mais afin de pouvoir répondre aux cahiers des charges spécifiques et garantir le niveau de qualité recherché, elle doit s’effectuer sur des installations automatisées et équipées de dispositifs de contrôle et de sécurité à même de fournir avec productivité et répétabilité le niveau de qualité exigé.

 

 

 

Publié dans Faconnage du verre et de la pierre | Pas de Commentaire »

Alésoirs pour perçage du verre plat

Posté par Paméla le 18 janvier 2019

Il peut arriver lors du perçage du verre avec votre forêt diamanté que vous ayez besoin d’enlever un cône de verre autours de votre trou.

Ceci peut avoir plusieurs objectifs.

-Esthétique pour avoir un joli trou sans écailles

-Préparer des façonnages ultérieurs tels que la trempe (les écailles seront des amorces de rupture de votre verre lors de la trempe)

-Fonctionnel pour loger la tête d’une vis

Pour cela, après avoir percé votre volume avec votre forêt diamanté, vous allez utiliser un second outil un alésoir (ou évaseur).

 

Pour cela plusieurs solutions existent

1/Monter un alésoir réglable en hauteur sur le corps de votre forêt diamanté

Le principal avantage est de faire le trou et l’alésage en une seule opération sans changement d’outil. Et si l’un des deux outils est usé on le change sans changer l’autre. Par contre l’alésoir ne pourra se monter que sur un seul diamètre de trou de forêt

On pourra utiliser un alésoir à couronne diamantée continue si on a peu de verre à enlever ou un alésoir segmenté (meilleur refroidissement) en cas d’enlèvement de verre plus important après perçage avec votre forêt diamanté.

 

 

2/Utiliser un alésoir indépendamment du perçage

Dans ce cas votre façonnage se fera en deux étapes avec changement d’outil. Perçage puis utilisation de l’alésoir.

Ici aussi vous devez utiliser un alésoir à couronne diamantée continue ou segmentée suivant la quantité de verre que vous avez à enlever

Vous devez choisir le type d’alésoir à utiliser suivant le travail à effectuer.

Il existe deux types d’alésoirs.

Soit un alésoir conique. Vous devrez alors choisir le diamètre maximal de votre alésoir. Un alésoir 0-30 vous permettra par exemple de fraiser après perçage jusqu’à un diamètre alésé de 30 mm.

Il existe suivant les fournisseur différents alésoirs se différenciant par le diamètre maximal. 0-10, 0-15…..0-50. Plus le diamètre maximal est important plus l’alésoir est cher.

 

Vous pouvez aussi utiliser un alésoir tronc conique. Par exemple un alésoir 20-50 permettra de réaliser des alésages avec des diamètres de 20 à 50 mm.

Publié dans Faconnage du verre et de la pierre | Pas de Commentaire »

Tableau comparatif des unités de grains de diamant

Posté par Paméla le 10 janvier 2019

Fepa standard US Mesh Iso R 565 1972
D1181 8/9 1181/1000
D1001 9/10 1000/850
D851 20/25 850/710
D711 25/30 710/600
D601 30/35 600/500
D501 35/40 500/425
D426 40/45 425/355
D356 45/50 355/300
D301 50/60 300/250
D251 60/70 250/212
D213 70/80 212/180
D181 80/100 180/150
D151 100/120 150/125
D126 120/140 125/106
D107 140/170 160/90
D91 170/200 90/75
D76 200/230 75/63
D64 230/270 63/53
D54 270/325 53/45

 

Lorsque on ne vous donne qu’une valeur, il faut toujours considérer la valeur inférieure de la fourchette. Si par exemple on vous propose un forêt diamanté avec une granulométrie 100 Mesh , c’est du D181

 

 

Publié dans Faconnage du verre et de la pierre | Pas de Commentaire »

12345...15
 

bricomelanie |
L'OPPORTUNITE D'AFFAIRE SUN... |
Avenir Prospère |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lephenomeneuvme
| FOURNITURES POUR LE BUREAU,...
| Ma boutique internet